GAREF PARIS

GAREF PARIS

Lancement du ballon sonde "Horus 4" le 28 juillet 2005


La nacelle est attachée à la
chaîne de vol quelques
minutes avant le lancement


Sous l'objectif des caméras



La nacelle



Photo prise par "Horus 4"
à 30 500 mètres d'altitude
à la frontière de l'espace


La récupération le 29 juillet
avec l'agriculteur Daniel Portas,
heureux "découvreur"
de la nacelle dans son champ

Lancement depuis La Courtine

Fruit d'un an de travail des jeunes du GAREF AEROSPATIAL, le ballon sonde "Horus 4" a été lancé le jeudi 28 juillet 2005 depuis le camp militaire de La Courtine (Creuse), lors d'une campagne organisée conjointement par le CNES (Centre National d'Études Spatiales) et l'association Planète Sciences.

Par rapport aux précédentes réalisations, l'objectif était de réussir la transmission en temps réel d'images numériques, d'améliorer les mesures de pression et de température de faire des prises de vue de l'horizon à différentes altitudes.


Un vol mouvementé

"Horus 4", dans sa nacelle en carton plume, emportait un appareil de photos numérique, une carte électronique, de mesure, 2 capteurs de pression, 2 thermocouples pour la température, un calculateur de bord, un récepteur et antenne GPS, et enfin un émetteur de télémesure bande S d'un Watt pour transmettre au sol toutes les données et tout cela dans 2 495 g pour respecter la réglementation aérienne.

Les cartes électroniques, le logiciel, la nacelle, les étalonnages, ont été entièrement réalisés par les jeunes membres du GAREF AEROSPATIAL.

"Horus 4" a décollé de la Courtine (Creuse) le 28 juillet 2005 à 16h29m31s heure locale. 108 minutes plus tard, il culminait à 31 620 mètres d'altitude, juste au dessus de la ville de Montluçon (Allier). Puis il amorçait sa descente avec des vents d'altitude de 200 km/h !

La nacelle a atterri à 140 km de la Courtine, dans le champ de M. Daniel Portas (sous l'œil ahuri des vaches), à 2 km à l'est de Couleuvre (Allier) à 19h01, après 2h31m50s de vol.

L'hélicoptère de récupération n'a pu repérer le ballon au sol, et un violent orage s'est déclaré et a empêché toute poursuite des recherches.

La nuit fut longue pour les jeunes qui croyaient avoir perdu la nacelle, mais au matin, cette dernière fut découverte par l'agriculteur, qui a informé la Gendarmerie.

Consulter le rapport de l'expérience Horus 4