GAREF PARIS

GAREF PARIS

Lancement du ballon sonde "Horus G" le 13 avril 2007


Jeunes Parisiens et Guyanais réunis
lors de la visioconférence
au CNES Paris


La réunion a permis
la répartition des tâches
pour la réalisation technique


Schéma simplifié du ballon sonde


L'I.U.T. de Kourou a activement
collaboré à ce projet ambitieux


Une des images prises en vol
et transmises par télémesure


Récupération au sol avec l'aide
des Forces Armées Françaises

Juin 2006-avril 2007 : une collaboration entre jeunes avec "Horus G"

Le ballon sonde "Horus G" a été lancé avec succès complet le vendredi 13 avril 2007 à 11h45 heure locale à partir du site Fusées Sondes du Centre Spatial Guyanais (C.S.G.) à Kourou.

Une collaboration entre Paris et la Guyane

Le projet Horus Guyane, "HORUS G", est un projet de collaboration entre jeunes Parisiens et Guyanais pour la réalisation et le lancement d'un ballon sonde.

La nacelle de 2,5 kg (culminant à 30 000 mètres) avait pour but de réaliser des mesures scientifiques et des prises de photographies numériques avec transmission au sol en temps réel, mesures de température, de la pression… Une partie de la nacelle a été mise au point par des jeunes Parisiens du GAREF, l'autre partie par des lycéens et étudiants de Guyane.

Un des objectifs de cette collaboration est que les jeunes du GAREF puissent faire passer un "savoir-faire" sur ce type de réalisation pour que des activités scientifiques de jeunes puissent se poursuivre en Guyane. Un autre objectif est la diffusion et la promotion des actions scientifiques, des sciences et des carrières scientifiques ainsi que de contribuer à la diffusion de la culture scientifique. Les multiples domaines abordés (électronique, informatique, construction pratique, mais aussi prise de vues, lancement, exploitation des résultats, reportage et montage vidéo, communication…) permettent d'intéresser des jeunes de tout niveau et de tous horizons (13-22 ans).

Le projet a été présenté en janvier 2006 au Rectorat Guyane, au C.S.G. et au Président de la Région Guyane. Le CNES (Centre National d'Études Spatiales), avec le C.S.G., apporte aussi son soutien au projet.

Un bon démarrage

Une téléconférence de démarrage de projet a eu lieu entre Kourou et Paris, grâce au CNES, le 2 juin 2006 à 18h00 (13h00 en Guyane) avec un premier groupe d'étudiants de l'I.U.T. de Kourou qui s'impliquent dans ce projet. Lors de cette première visioconférence, le travail a été réparti en fonction des aspirations et possibilités de chacun. D'une manière générale, le GAREF AEROSPATIAL assure la coordination du projet, la télémesure, le calculateur de bord, l'appareil photo. Les jeunes de Guyane travaillent plutôt sur l'expérience scientifique elle-même (température, pression, par exemple), le lancement, le traitement et l'exploitation des résultats, l'aspect reportage et communication. Le C.S.G. permettra le lancement et la réception des télémesures et contribuera aux opérations de communications

A l'occasion d'une rencontre avec le directeur de l'I.U.T. de Kourou et du responsable du projet, la date de lancement a été confirmée en accord avec le C.S.G. au 12 avril 2007. Un groupe d'une dizaine de Parisiens est donc parti du 7 au 17 avril rejoindre le groupe de l'I.U.T. à Kourou pour le lancement tant attendu d'"Horus G" depuis le C.S.G. Ce projet, passionnant d'un point de vue technique, est aussi un exemple enthousiasmant de réalisation commune entre des jeunes des deux régions.

Succès pour le ballon sonde "Horus G"

L'expérience comprenait une nacelle réalisée en collaboration entre jeunes Parisiens du GAREF AEROSPATIAL et jeunes Guyanais de l'I.U.T. de Kourou. Elle était conçue pour réaliser des prises de vue photos, des mesures de température et de pression, et de position par GPS. La nacelle était accrochée à une chaîne de vol standard CNES/Planète Sciences.

"Horus G" a été lancé avec succès complet le vendredi 13 avril 2007 à 11h45 heure locale à partir du site Fusées Sondes du Centre Spatial Guyanais à Kourou.

Il a culminé à 26 200 mètres à 13h03m (To+1h18min 30sec) et est retombé sous parachute à 13h45 (To+2h 0min 21sec) à la position 5°15min 48" Nord, 52°48m 33' Ouest.

Il a été récupéré par l'hélicoptère Puma des Forces Armées en Guyane à 13h50.

17 photos en vol ont été prises et parfaitement transmises par télémesure et reçues par la station Galliot du C.S.G. avec en final l'utilisation des deux antennes paraboliques Stella43 et Star45. La station de réception Galliot, située sur la Montage des Pères, a parfaitement reçue la télémesure jusqu'à environ 100 mètres du sol à 13h44, passant alors la main à la station de réception embarquée dans un hélicoptère.

La station de réception du GAREF qui avait été installée dans un hélicoptère Puma des Forces Armées en Guyane a parfaitement fonctionné. L'hélicoptère, qui volait à 200 mètres d'altitude, a accroché la télémesure quand la nacelle était vers 7 000 mètres (à environ 13h28) et a continué de recevoir la télémesure avec les données, jusqu'à l'atterrissage de la nacelle et même nacelle au sol. Toutes les mesures de température et de pression ont été parfaitement reçues.

Les radars du C.S.G. ont pu suivre tout le vol de la nacelle.

Les dépouillements détaillés ont été effectués dans les locaux du GAREF AEROSPATIAL à Paris.

Un grand remerciement au CNES, au CNES C.S.G. et aux Forces Armées françaises en Guyane.

Consulter le rapport de l'expérience Horus G