GAREF PARIS

GAREF PARIS

Fusées expérimentales


Cette activité est le prolongement de la construction de petites fusées ludiques. Les jeunes du club sont responsables de la complète réalisation du projet. Ils fabriquent entièrement les fusées expérimentales et assemblent les dispositifs électroniques à l’intérieur. Ces derniers permettent de prendre des mesures de pression, de température, de giration et d’accélération grâce à des capteurs. Les données sont retransmises en temps réel au sol et ensuite analysées.

En revanche, pour des raisons évidentes de sécurité, ces jeunes techniciens en herbe ne réalisent pas les dispositifs pyrotechniques. Par exemple, les moteurs sont fournis par le CNES (Centre National d'Études Spatiales), section Education Jeunesse, qui, depuis la circulaire du ministère de l’Intérieur n°490 du 7 août 1962, s’assure de la sécurité et contrôle tout lancement.


Projet PERSEUS

Depuis 2009, le GAREF a entièrement réalisé les systèmes électriques des fusées expérimentales réalisées dans le cadre de PERSEUS par des clubs de jeunes.

En savoir plus


Projet ARES

Les activités du club sont liée actuellement au programme de fusées ARES dans le cadre du projet PERSEUS Pour les mois à venir, beaucoup de travail attend les jeunes du GAREF puisqu'ils vont entièrement réaliser la fusée expérimentale ARES-EOLE, qui associée à l'avion démonstrateur EOLE, testera le principe d'un lancement aéroporté.


Projet SERA

En mai 2014, le lancement de la fusée expérimentale supersonique SERA1 a eu lieu à Kiruna (Suède) à partir de la base Esrange. Cette base dépend de la société nationale Swedish Space Corporation (SSC). Cette fusée SERA devrait franchir largement le mur du son (Mach 1.3) et devrait atteindre environ 6 000 mètres d'altitude, ce qui ne permettait pas son lancement à partir par exemple du centre DGA-EM de Biscarrosse.

Une fusée expérimentale supersonique SERA2 est en projet pour 2015.


Fusée Atalante

La plus grosse fusée expérimentale réalisée par le GAREF reste la fusée Atalante, qui mesurait 3,64 mètres de haut, pesait 129 kg, et qui a atteint près de 3 fois la vitesse du son (Mach 3) en moins de 3 secondes, à une altitude maximale de 18 350 mètres.

Découvrez le lancement de la fusée Atalante en février 1998


Les bases de lancement des fusées expérimentales

Camps militaires de l'armée de terre française

  • le camp militaire de Valdahon, dans le Doubs
  • le camp militaire du Larzac à Millau, dans l'Aveyron
  • le camp militaire de Sissonne, dans l'Aisne
  • le camp militaire de La Courtine, dans la Creuse
  • le camp militaire de Ger, camp du 1er Régiment de Hussards Parachutistes (RHP), près de Tarbes (Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées)

Sites de la DGA Essais de missiles, ex-Centre d'essais de lancement de missiles (CELM)

  • le site Landes de la DGA EM à Biscarrosse, dans les Landes (ex-Centre d'essais des Landes ou CEL)
  • le site Méditerranée de la DGA EM à l'île du Levant, dans le Var (ex-Centre d'essais de la Méditerranée ou CEM)

Autres bases de lancement

  • le Centre spatial guyanais (CSG) à Kourou, en Guyane
  • la base Esrange à Kiruna, en Suède (à partir de laquelle peuvent être lancées des fusées supersoniques comme les fusées SERA)

Intégration de la fusée SERA4 au GAREF

Fusée SERA1 sur son pas de tir à Kiruna en mai 2014

Lancement de la fusée Amidala en 2011