GAREF PARIS

GAREF PARIS

Fusées expérimentales

Cette activité est le prolongement de la construction de petites fusées ludiques. Les jeunes du club sont responsables de la complète réalisation du projet. Ils fabriquent entièrement les fusées expérimentales et assemblent les dispositifs électroniques à l’intérieur. Ces derniers permettent de prendre des mesures de pression, de température, de giration et d’accélération grâce à des capteurs. Les données sont retransmises en temps réel au sol et ensuite analysées.

En revanche, pour des raisons évidentes de sécurité, ces jeunes techniciens en herbe ne réalisent pas les dispositifs pyrotechniques. Par exemple, les moteurs sont fournis par le Centre national d'études spatiales (Cnes), section Education Jeunesse, qui, depuis la circulaire du ministère de l’Intérieur n° 490 du 7 août 1962, s’assure de la sécurité et contrôle tout lancement.

Les bases de lancement des fusées expérimentales peuvent être des camps militaires de l'armée de terre française :

  • le camp militaire de Valdahon, dans le Doubs
  • le camp militaire du Larzac à Millau, dans l'Aveyron
  • le camp militaire de Sissonne, dans l'Aisne
  • le camp militaire de La Courtine, dans la Creuse
  • le camp militaire de Ger, camp du 1er Régiment de hussards parachutistes (RHP), près de Tarbes (Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées)

Il peut également s'agir de sites de la DGA Essais de missiles, ex-Centre d'essais de lancement de missiles (CELM) :

  • le site Landes de la DGA EM à Biscarrosse, dans les Landes (ex-Centre d'essais des Landes ou CEL)
  • le site Méditerranée de la DGA EM à l'île du Levant, dans le Var (ex-Centre d'essais de la Méditerranée ou CEM)

Il peut enfin d'agir du Centre spatial guyanais (CSG) situé à Kourou, en Guyane.


Les fusées expérimentales du projet Perseus

Depuis 2009, le Garef a entièrement réalisé les systèmes électriques des fusées expérimentales réalisées dans le cadre du projet Perseus par des clubs de jeunes.

Les fusées expérimentales supersoniques SERA

Les fusées expérimentales supersoniques SERA étaient censées franchir largement le mur du son (Mach 1.3) et atteindre environ 6 000 mètres d'altitude, ce qui ne permettait pas leur lancement à partir par exemple du centre DGA-EM de Biscarrosse. Les trois lancements ci-dessous ont donc eu lieu en Suède, à Kiruna, à partir de la base Esrange, qui dépend de la société nationale Swedish space corporation (SSC).

Les fusées expérimentales ARES

Les activités du club ont été liées au programme de fusées ARES dans le cadre du projet Perseus, en particulier à la réalisation de la fusée expérimentale ARES-EOLE qui, associée à l'avion démonstrateur EOLE, a testé le principe d'un lancement aéroporté.

  • Août 2011 : lancement réussi des 3 fusées expérimentales Perseus ARES 01H3-1 (Amidala), ARES 03Evo-P2 (Eve3) et ARES 04Evo-P1 (Leia) au centre DGA-EM de Biscarrosse (Landes), réalisées en collaboration par les clubs S3 (association de l'ISAE Supaero Toulouse) et Octave (association de l'IUT de l'Université d'Evry-Val-d'Essonne) – réalisation par le Garef des systèmes électriques/électroniques (alimentation, télémesures, calculateur de bord, time-code, équipements au sol associés)
  • Août 2012 : lancement réussi des 3 fusées expérimentales Perseus ARES 06Evo-P2 (Teyla), ARES 07Evo-P2 (Eve4) et ARES 08Evo-P2 (Slave Leia) au centre DGA-EM de Biscarrosse (Landes) – réalisation par le Garef des systèmes électriques/électroniques
  • Août 2013 : lancement réussi des 2 fusées expérimentales Perseus ARES 12Evo-P2 (MasterLeia) et ARES 13Evo-P2 (Eve5) au centre DGA-EM de Biscarrosse (Landes) – réalisation par le Garef des plates-formes électroniques
  • Août 2014 : lancement réussi de la fusée expérimentale Perseus ARES 16Evo-P2 (Eve5 Reloaded) au centre DGA-EM de Biscarrosse (Landes) – réalisation par le Garef des plates-formes électroniques (alimentations, ordinateur de bord, télémesure, équipements au sol associés)
  • Juillet 2015 : lancement réussi des 3 fusées expérimentales Perseus ARES 17Evo-P2 (Eve5 Re-reloaded), ARES 18Evo-P2 (Selena) et ARES 14bi-P2mP2 (Hydra) au camp militaire de Ger – réalisation par le Garef des plates-formes électroniques
  • Juillet 2016 : lancement réussi de la fusée expérimentale Perseus ARES 23 au camp militaire de Ger – réalisation avec la contribution du Garef notamment pour son câblage et sa mise au point (case électronique standard Garef, module vidéo temps réel réalisé cette année par les jeunes du Garef, calculateur programmable qui pilotera un système de contrôle de roulis avec ses trois ailerons)

Les premières fusées expérimentales du projet Perseus

  • Août 2007 : lancement réussi de la fusée expérimentale hybride FH01 au camp militaire de La Courtine (Creuse) – réalisation par le Garef, partenaire du projet, du système de localisation de la fusée
  • Juillet 2008 : lancement réussi des 2 fusées expérimentales hybrides FH02 et FH04 du camp militaire de La Courtine (Creuse) – réalisation par le Garef des systèmes électriques/électroniques (calculateurs de bord et télémesure)
  • Août 2009 : tentative de lancement de la fusée expérimentale hybride FH05 à Biscarrosse (Centre d'essais des Landes) – réalisation par le Garef des systèmes électriques/électroniques
  • Août 2010 : lancement réussi de la fusée expérimentale FSP05 (FH05b) à Biscarrosse (Centre d'essais des Landes) – réalisation par le Garef des systèmes électriques/électroniques

La fusée expérimentale Atalante

Atalante reste la plus grosse fusée expérimentale réalisée par le Garef, avec une longueur de 3,64 mètres, une masse de 129 kg et une vitesse ayant atteint près de 3 fois celle du son (Mach 3) en moins de 3 secondes, à une altitude maximale de 18 350 mètres.

Il s'agit également de la plus grosse fusée expérimentale jamais construite en Europe.

Les fusées expérimentales Eurydice

  • Juillet 1991 : lancement réussi de la fusée expérimentale Eurydice 1 du CSG à Kourou (Guyane)
  • Juillet 1992 : lancement réussi de la fusée expérimentale Eurydice 2 du CSG à Kourou (Guyane), projet pour lequel le Garef a reçu le Prix Dassault Aviation décerné par le jury des Prix Gifas 1993

Les fusées expérimentales Axor et Roxa

Il s'agit des toutes premières fusées expérimentales réalisées par le Garef.

  • Avril 1966 : lancement réussi par le club de sa première fusée expérimentale, dénommée Axor 1, au camp militaire de Sissonne (Aisne)
  • Avril 1967 : lancement réussi de la fusée expérimentale Roxa 1 au camp militaire de Valdahon (Doubs)
  • Septembre 1971 : lancement réussi de la fusée expérimentale Axor 2 du camp militaire de La Courtine (Creuse), projet pour lequel le Garef a reçu le Premier prix de l'Union syndicale des industries aéronautiques et spatiales (Usias, le futur Gifas) en 1969 et le Prix Philips en 1970
  • Novembre 1976 : lancement réussi de la fusée expérimentale Axor 3 à l'île du Levant du Centre d'essais de la Méditerranée (CEM, futur Site Méditerranée de la DGA-EM)
  • Août 1978 : lancement réussi de la fusée expérimentale Roxa 2 du camp militaire de La Courtine (Creuse), projet pour lequel le Garef reçoit l'année suivante le Prix scientifique Philips de la catégorie Espace et Electronique pour l'étude et l'expérimentation sur la fusée sonde d'un système de codage MIC (modulation par impulsion et codage)